R.I.P. Ray Tomlinson… et merci pour l’email et l’@

Raymond Tomlinson s’est éteint le 4 mars. Cet ingénieur américain fut à l’origine de la création de l’email tel qu’on le connaît aujourd’hui, et de l’utilisation du symbole @ pour en identifier les correspondants.

L’ingénieur américain Raymond Samuel Tomlinson, considéré comme l’inventeur de l’email dans sa forme moderne, est décédé vendredi 4 mars à l’âge de 74 ans. Né dans l’Etat de New York en 1941, il a obtenu un master’s degree en ingénierie électrique au MIT en 1965.

En 1967, il rejoint l’entreprise de R&D Bolt Beranek and Newman (désormais Raytheon BBN Technologies), qui a joué un rôle clé dans la création d’Arpanet (le précurseur d’Internet). Il y travaille sur le système d’exploitation Tenex. Dans ce cadre, il développe en 1971 la première application d’email réseau en combinant les programmes SNDMSG et CPYNET (un programme expérimental de transfert de fichiers).

DES EMAILS… SUR UN RÉSEAU

Jusqu’alors, SNDMSG et son pendant READMAIL permettaient à deux utilisateurs de s’échanger des messages sur le même ordinateur. Un concept développé au début des années 60. Raymond Tomlinson étend cette capacité, rendant possible l’envoi de messages entre deux ordinateurs distincts. L’email, tel qu’on le connaît, est né.

LE CHOIX DE L’@

Pour identifier les expéditeurs et destinataires de ces messages électroniques, Tomlinson a l’idée d’utiliser un symbole désuet, réservé aux inventaires commerciaux (pour indiquer le prix par unité) : l’arobase. Il permet de distinguer les utilisateurs locaux de ceux situés sur des réseaux externes au travers de la syntaxe user@host (utilisateur@hôte).

Une syntaxe toujours utilisée aujourd’hui. Cette approche est standardisée en 1977, et reste aujourd’hui encore l’un des principaux moyens de communication électronique au monde.

Pas de commentaires.